Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 17/05/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Brisbane: départ pour Murwillumbah

Durant notre semaine à Brisbane, Julien a photographié pour vous les « boîtes en fer » de la ville. Ces « boîtes en fer » sont en fait des placards métalliques dans lesquels se trouvent les raccordements électriques pour les feux de signalisation et qui ont la particularité d'être peintes.

Brisbane, en effet, a été la première ville d'Australie à proposer à des artistes volontaires de les peindre afin de rendre plus joli l'environnement urbain tout en faisant une sorte de galerie d'art dans la rue. Au final ce sont près de 700 boîtes qui ont été maquillées. Ainsi, lorsqu'on se balade dans la ville, on aperçoit ça et là des tâches de couleurs en lieu et place des traditionnels cubes gris.

Le succès a été tel qu'aujourd'hui plusieurs villes ou villages ont repris l'idée. Lors de notre séjour sur Magnetic Island, nous avions pu constater que ce « concept » y avait été adapté aux poteaux électriques en métal et à de nombreuses boîtes à lettres. L'art dans la rue, c'est le concept tendance!

Voici donc pour vous une petite sélection de quelques merveilles immortalisées par notre Juju international. Et, en plus, cette fois-ci, je vous ai mis les photos verticales dans le bons sens!! En effet, je me suis aperçue, un peu tard, que dans les derniers messages mis en ligne je n'avais pas repositionné les photos verticales...j'espère que vous ne vous êtes pas trop cassés le cou en les regardant!

C'est sur ces photos que nous fermons notre journal sur Brisbane. Une nouvelle fois, nous aimons bien nous répéter parfois (!), nous tenons à faire de la pub pour la guesthouse où nous avons loué l'appartement. C'est vraiment une expérience très sympa et au final, pour un couple ou une famille, pas si cher.

Bon, vous passerez certainement un bon moment lorsque vous rentrerez le soir et verrez avec quel soin le lit a été fait: je pense que, là aussi, il y a une histoire de concept, du genre « lit avec des bosses et des plis les dans les draps» ! Au bout de deux jours, c'était devenu notre moment de rigolade de la journée, « hé, Julien, viens voir le lit d'aujourd'hui! ». Néanmoins, les poubelles sont vidées un fois par jour et le ménage y est fait régulièrement.

Pour finir, Brisbane est une ville sympa, cosmopolite, à la fois urbaine et provinciale. Les gens y sont détendus et on est loin de la frénésie parisienne, même aux heures de pointe. Si nous avions pu rester davantage, nous aurions pris le métro-rer local qui permet d'accéder à plusieurs parcs naturels ainsi qu'au zoo de l'illustre Steve Irwin à Maroochydore. Sinon, en soit même, la ville peut être visitée en 2-3 jours.

Une fois les clefs remises à la réception, nous avons rejoint la station de bus de la ville (Transit Central) où nous sommes montés dans un bus presque vide. Au bout de 2h30 de route, il s'est arrêté au milieu d'un petit bled au nom aborigène de « Murwillumbah ». Ce sera notre point d'attache pour les quatre prochains jours. Première sensation à la descente du bus: il y a du vert partout, des petites montagnes, un volcan, une rivière et des champs avec des vaches. Bref, c'est la campagne!

Comme à l'arrêt de bus, qui était à l'origine la gare ferrovière de la ville, nous n'avons trouvé aucun plan de la ville, nous avons passé un coup de fil au patron de l'auberge de jeunesse. Nous pensions qu'il nous donnerait quelques explications pour venir à pieds, mais non, il est venu nous chercher en voiture. C'est un petit homme, d'une soixantaine d'années, qui porte le pantalon avec les bretelles et un petit chapeau. Il se fait appeler Tassie, ce qui veut dire le mec de Tasmanie. Région dont il est originaire. Les autraliens ont leur jargon et pour désigner la Tasmanie, ils disent Tazzy. Et les tassies sont ceux qui y vivent. Comme ils disent également les kiwies pour parler des Néo-Zélandais.

Après deux minutes de voiture, le temps de traverser la rivière Tweed, nous étions installés dans notre chambre. La maison dans laquelle nous sommes a été construite en 1911 par un capitaine qui était en charge du trafic des ferries sur la rivière. C'était à cette époque le transport le plus utilisé. Tassie a repris la maison il y a 26 ans et en a fait l'auberge de jeunesse que nous connaissons. C'est une maison surélevée du sol et dont les murs intérieurs et extérieurs sont peints de couleurs chaudes. Elle n'habrite que 25 lits si bien qu'il y règne une atmosphère très conviviale. Ca n'a rien à voir avec les auberges de jeunesse des villes qui comportent 100 à 500 lits! Nous avons la chance d'avoir la seule chambre double (en fait triple) qui donne sur la terrasse arrière de la maison avec vue sur la rivière et le Mont Warning. C'est super beau!

Nous faisons donc très vite connaissance avec les autres résidents: deux français, Eric de Grenoble et Laurent du centre, un écossais dont nous connaîtrons jamais le nom et Andrew, un australien.

Vers 18h, Tassie est venu nous chercher afin de nous proposer de nous joindre à un dîner dans le Memorial Club de la ville. Il en coûtera à chacun entre 8 et 12 dollars pour un plat de viande avec frites/légumes. Bien que certains aient prévu de faire la bouffe, nous nous motivons tous mutuellement pour y aller ensemble.

C'était super marrant de se retrouver dans ce lieu dédié aux anciens combattants. C'était surtout très bien vu de la part de Tassie de nous y amener car cela nous a permis de faire connaissance et de bien nous marrer! On a même joué à une sorte de tombola. En effet, à l'achat de nos dîners, on nous a remis des bouts de papiers avec des numéros afin de gagner, peut-être, de l'alcool! Bien que nous ayons été attentifs aux numéros qui sortaient (hé, c'est qu'il y avait de la bière en jeu!), nous n'avons rien gagné.

La fumeuse que je suis a également été agréablement suprise par les lois sur la tabagisme dans cet état. En effet, au New South Wales, ils sont plus détendus sur ce sujet que dans le Queensland. J'ai donc pu griller ma cigarette en compagnie de Laurent dans un espace dédié du restaurant, et non pas dehors, à 5 mètres de l'entrée!

A notre retour à l'auberge, Tassie nous attendait avec de la glace. Ouais, ça c'est aussi une tradition de la maison, tous les soirs à 21h glace gratuite pour tout le monde!

C'est durant cette pause glace que nous avons eu une longue discussion avec Tassie sur l'environnement en Australie. C'est une question qui lui tient à coeur et ça tombe bien, car à nous aussi!

A 23h, nous nous sommes motivés pour aller nous coucher. Demain, Tassie nous conduit à 9h au Mont Warning ce qui signifie que nous devrons mettre le réveil!

Ce soir au coucher, toute cette nature superbe et ce calme hippie qui y règne, Julien et moi avons décidé que, si la vie devait être aussi cool et détendue tout le temps, nous serions obligés de nous mettre en grève afin de ne pas nous liquéfier définitivement! Foutus français!



Etapes :
Murwillumbah
Note: 5/5 - 1 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty