Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 09/06/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Broken Hill: un petit tour et on rend la voiture!

Aujourd'hui, nous avons commencé notre journée à 13h. C'est ça, les sportifs! Il est un peu tard pour partir en vadrouille d'autant que la nuit tombe vers 5h et Whites Cliffs, la ville que nous voulons voir, se trouve à environ 350 km. Nous devrions donc faire 700 km en 4h, car ici, il est fortement déconseillé de conduire la nuit, surtout avec la voiture de ville que nous avons. Jugeant qu'il serait un peu con de se mettre dans le décor à cause des kangourous qui traversent les routes sans crier garde, nous abandonnons l'idée d'aller visite la ville connue pour ses mines et ses maisons troglodytes. Il y fait, en effet, si chaud en été que les habitants vivent sous terre.

Nous nous souvenons alors que, lors de notre balade à Silverton, nous avions lu sur un panneau le nom d'un bled qui nous avait bien fait rire. Il n'en fallait pas davantage pour que nous prenions la route pour le barrage de Umberumberka à 40 km de Broken Hill. Il est facile de s'y rendre car il se trouve à la fin de la route gourdonnée qui mène à Silverton!

Pour la petite histoire ce barrage a été créé par un mec qui est mort quelques années après la fin des travaux de construction du barrage et nous vous le donnons mille, comment est-il mort ? Noyé dans le port de Sydney. Sinistre mort pour quelqu'un qui construit des barrages!

Ne me demandez pas combien de litres d'eau ce barrage contient ni qu'elles sont ses dimensions parce que j'ai tout oublié de ma lecture du panneau d'information. Au fond, on y allait pour le nom et pas pour la barrage. On ne savait d'ailleurs pas que c'était tout ce qu'il y avait à voir à Umberumberka!

Le temps étant redevenu gris et ayant vu les environs de Broken Hill à 150 km à la ronde, nous avons décidé de rapporter la voiture de location au bureau Hertz.

Auparavant, nous avons fait un crochet par une boutique pour laver les voitures afin de quitter la poussière et la boue rouges de la voiture.

Nous y avons fait la connaissance de Doug, le proprio. Un anglais d'environ 70 ans qui a eu mille vies. Nous sommes restés à bavarder avec lui un bon moment, après avoir rendu brillant comme un sou neuf notre char à moteur.

Doug a commencé comme ingénieur dans la marine marchande anglaise, puis a travaillé comme mineur dans la région, puis de nouveau comme ingénieur. Maintenant, il tient sa petite boutique qui se trouve à 10 mètres de la maison qu'il a fait construire il y a longtemps. « J'ai déjà pris ma retraite 10 fois » nous a-t-il dit.

Il nous a fait un petit cours d'histoire sur la ville et la région en général, il m'a demandé ce que je pensais de la bouffe australienne et du vin. « Pauvre, que je lui ai répondu ». Il m'a souri et m'a dit que j'avais totalement raison mais que nous ne devions pas nous plaindre car « en 40 ans, on a gagné en choix. Avant, tu n'avais que deux plats: steack et oeuf ou bacon et oeuf. Maintenant, il y a la cuisine asiatique qui est venue influencer la cuisine australienne et c'est bien. » Ce n'est pas nous, qui sommes accrocs à la bouffe asiatique, qui allions le contredire. Dans 98% des cas, lorsque nous souhaitons grignotter ou manger un bout sur le pouce à l'extérieur, nous choisissons un restaurant viet, thaï, coréen ou chinois. La cuisine australienne, en général et pour le même prix, c'est steack, bacon, oeuf, fritures de poissons, hamburgers et frites. Heureusement donc que l'on trouve de nombreux restaurants asiatiques, italiens, grecs et turcs à peu près partout!

Comme les habitants de Broken Hill sont, à l'image du reste de l'Australie, des personnes accueillantes, nous avons taillé la bavette avec l'employée de chez Hertz que nous ne connaissions pas. Louer une voiture ici n'a rien à voir avec les locations en France. Nous n'avons, en effet, fait aucun état des lieux du véhicule avant et après la location. La nana nous a juste demandé si nous avions « fait des bosses » et n'a pris la peine que de regarder le compteur kilomètrique. De plus, nous avions lu sur les site web de Hertz australie que 2 ans de permis, comme en France, était demandé au conducteur. Et bien, je peux vous assurer qu'ici ils ne se sont pas attardés une seconde sur les dates d'obtention de mon permis. En clair, ils sont super détendus.

Même si Broken Hill est une ville qui émerge au milieu du rien et qui n'y a pas de folle activité diurne ni même nocturne, c'est un endroit où l'on se sent bien. Ce n'est pas évident d'expliquer pourquoi. Peut-être à cause de l'immensité qui l'entoure. Et définitivement grâce aux lumières naturelles.



Etapes :
Broken Hill
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty