Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 15/04/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Départ de Cairns, arrivée à Mission Beach

Le réveil est un peu dur ce matin car on s'est couché tard hier. Ca fait drôle de dire que minuit et demi c'est tard, c'est bien loin de notre vie citadinne parisienne où à cette heure-là, nous commencions tout juste à nous détendre de notre journée!

Lors de notre dînette d'hier sur la terrasse de l'hôtel, nous avons fait la connaissance de Janus et de Pat. Janus, originaire des Iles Feroe et illustrateur de profession, est en Australie pour quelques jours encore. Il est venu rendre visite à son frère installé à Perth (la plus grosse ville de l'Ouest australien). Il a profité de ces jours de congés pour se faire un tour accéléré du pays. Pat, quant à lui, est anglais mais réside en Irlande. Autrefois professeur d'anglais pour les étrangers,il est aujourd'hui travailleur social et se dédie à l'aide aux personnes en difficulté. Il se fait un tour de l'Australie en 5 semaines « aux frais de la princesse ». Nous avons discuté de nos impressions du pays et échangé des tuyaux jusqu'à ce chacun de nous n'en puisse plus. Visiblement, nous ne sommes vraiment pas les seuls à nous endormir de bonne heure ici! Comme la plupart des excursions ou activités sportives proposées un peu partout commencent très tôt le matin, on trouve le sommeil de bonne heure!

Une fois un petit-déjeuner copieux dans l'estomac, nous faisons une dernière balade dans la ville avant de prendre le bus vers 13h.

En déambulant dans les rues de Cairns, nous nous accordons avec Julien à dire que cette ville ne nous manquera pas du tout. Exceptées les excursions sur la grande barrière de corail ou sur les îles alentours, les activités nautiques, les plages environnantes et les excursions dans la Rainforest, elle nous a paru de peu d'intérêt. Et c'est vrai que le temps ne nous a pas permis de profiter au mieux de ce qu'elle offre: nous n'avions pas très envie de partir en mer sachant que le temps pouvait changer en quelques minutes, en bien comme en moins bien.

Selon les locaux, nous devrons attendre encore 2 semaines voire un mois avant de voir, dans cette région, le soleil briller de mille feux. L'avantage, cependant, pour nous de voyager durant cette saison intermédiaire (un peu de soleil et un peu de pluie avec des températures très agréables) c'est que nous évitons l'affluence massive des touristes, ce qui facilitent, en général, les réservations d'hébergement et adoucit les prix.

A 13h tapantes, nous chargeons nos bagages dans le coffre du bus climatisé de 50 places. La route de deux heures se fait sans encombe. Nous traversons successivement des champs de canne à sucre et de la forêt. A l'arrivée à Mission Beach, nous sommes attendus par Bruno, un des membres du personnel de l'auberge de jeunesse, qui nous conduit à environ 5 km de là en minibus.

Nous faisons connaissance avec Harry, le patron des lieux. Originaire de Melbourne, il a vécu en Angleterre pendant 15 ans et ai revenu s'installer dans le Queensland. Il a repris cette affaire il y a 3-4 ans avec son épouse, Mandy. Nous avions croisé à Cairns un anglais qui nous avait dit « Vous allez au YHA de Mission Beach? Vous verrez, ce lieu est absolument génial ». Et nous sommes enchantés de constater toute la véracité de ces mots!

L'auberge est une grande maison en bois d'un étage, située dans la forêt (à la végétation sensiblement différente de celle que nous avons vue à Cow Bay) et à environ 3 km de la mer. L'ambiance y est incroyablement décontractée: plusieurs hammacs sont attachés sur les différentes terrasses, des matelas sont pausés sur le sol de la pièce principale qui donne sur la forêt. Les règles sont très simples, il n'y a quasiment pas de règles! Le petit-déjeuner nous ai offert et ai servi officiellement entre 7h45 et 9h et, dans les faits, entre 8h30 et 11h! La cuisine commune, habituellement fermée à clefs dans d'autres lieux, est ici fermée par une ficelle que tout le monde franchi gaiement! C'est vraiment un endroit qui invite à la décontraction et à la paresse.

C'est aussi un lieu où beaucoup de gens en quête de sensations fortes viennent séjourner. En effet, c'est le point de départ d'excursions pour sauter en parachute ou à l'élastique et aller faire du rafting. Vue ma dernière expérience dans le téléphérique, je me suis définitivement résolue à oublier le saut en parachute, même en tandem!

Après avoir déposé nos sacs dans le dortoir de 6 personnes et fait rapidement connaissance avec nos « collocataires » (un couple d'anglais - James et Zarina, une anglaise - Alice- et un allemand - Daniel), nous avons rejoint le bar. Evidemment!

Il se trouve dans le jardin et est dépourvu de mur de telle sorte que nous avons siroté notre apéro (bière locale pour Julien et un mélange vodka-goyave pour moi) en contemplant la nature.

Nous avons partagé la seule et unique table avec Harry et Mandy (les proprios) et Joey, un habitant du village venu se désaltérer. Au bout de 4 bières et 3 vodkas, nous avons invité Joey à se joindre à nous pour manger un plat de pâtes. Joey est originaire de l'ouest de l'Australie et a, lui aussi, migré il y a quelques années dans cette magnifique région.

C'était un super dîner-apéro dans le jardin même si j'étais souvent larguée dans la conversation: ça va vite et l'accent est très loin du « My tailor is Rich » que nous avons tous appris!!

Après avoir salué quelques Guekos (petits lézards qui ont la particularité de « chanter ») et une superbe araignée bien velue, nous avons rejoint nos lits superposés. Au début, je craignais de ne pas pouvoir dormir car ça papotait et rigolait pas mal dans la chambre mais à 23h, la lumière était éteinte et tout le monde roupillait. C'est que demain, ils vont tous faire leur baptème en parachute alors ils rechargent les accus!



Etapes :
Mission Beach
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty