Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 22/04/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Magnetic Island: je fais la fête au criquet et on part en vadrouille, ok?

Avant de lancer mon plan de bataille contre notre locataire indésiré (et vraiment indésirable. Ne riez pas! Un criquet dans une chambre ça fait un pu... de bruit!), je prends des forces avec un bon petit-déjeuner maison.

Une fois mon repas englouti, je me dirige vers la réception avec le plus beau des sourires: « Je suis navrée de vous importuner avec un détail mais là, on aimerait vraiment beaucoup dormir »! Le mec, et son collègue, se marrent comme des baleines quand je leur raconte mon souci. Moi, je ne me démonte pas. Le sourire collé aux lèvres, je le regarde avec ces yeux qui disent « je ne pars pas sans une solution ». L'hôtel étant complet, je refuse sa proposition de changer deux fois de chambre pour les deux dernières nuits. « Mon but ce n'est pas de mettre la pagaille dans ton planning, je veux juste savoir si vous avez un insecticide digne de ce nom. Je me charge de le déloger. » Il appelle alors une nana par talkie-walkie: « c'est la pro en matière de bataille avec les bêbêtes ».

Je la croise sur le chemin et lui explique mon affaire. Elle est surprise que nous ayons tenu deux nuits et est aterrée que les membres de son équipe ne se soient pas bouger dès la première fois que nous sommes allés les voir, après la 1ère nuit! « Ouf, enfin quelqu'un de compréhensif! ». Je lui indique la planque de l'animal et là, elle sort sa bombe miracle qui en deux temps trois mouvements fera sortir une bestiole aussi grosse qu'une tête d'épingle! Si petit et pourtant si bruyant! On en est presque consterné! Je ne veux pas le tuer mais il est déjà trop tard, la grande blonde l'a déjà écrasé et a jeté son cadavre dehors. Un sourire radieux s'affichent sur nos deux visages alors que nous la remercions pour son intervention efficace.

Même si nous sommes épuisés, nous décidons de partir à pieds découvrir les 4 baies (Alma Bay, Arthur Bay, Florence Bay et Radical Bay) qui bordent l'Est de l'île. Nous savons que nous ne partons pas en expédition aux meilleures heures (il est déjà midi...) mais nous savons aussi que, si nous ne partons pas maintenant, nous dormirons jusqu'à 16h. Avec ce beau temps et cette nature superbe, c'est juste hors de question.

Chapeaux vissés sur la tête, crème solaire enduite telle une deuxième peau, réserves d'eau dans les sacs à dos, nous partons pour 3 heures de marche (environ 12 km) dans le bush (nature) local. Les routes montent et descendent suivant les courbes naturelles des collines. Nos mollets travaillent à pleine cadence mais chaque endroit que nous découvrons est absolument magnifique et est, en soi, une belle récompense.

Après un arrêt, à mi-chemin, sur la plage ombragée de Florence Bay où nous barboteront-pas trop loin de la plage, méduses obligent - dans de l'eau à 23 degrés, nous reprenons notre route vers le Nord.

Nous recherchons ensuite le chemin qui permet d'accéder à Radical Bay. Mais malgré une marche de plus d'un km au travers de la forêt-brousse, nous renoncerons à continuer. Non seulement parce que, une fois de plus, nous rencontrons des panneaux signalétiques contradictoires mais aussi parce que, au passage, j'apperçois mon premier serpent. Ne me demandez pas de quelle espèce il s'agissait car je ne me suis pas attardée! Ce qui est certain c'est que nous avons tout de suite interpreté cette vision comme un signe du genre « cassez-vous! »

De retour sur le bitume, nous poussons l'aventure jusqu'à Radical Bay, petite plage sympa qui, hélàs pour nous, n'offrait aucune ombre.

La fatigue et les ampoules venant à bout de nous, nous décidons de rejoindre la route principale (à environ 5 km) et d'attraper le bus qui nous ramènera à notre hôtel.

A l'arrêt de bus, nous nous offrons deux bons jus de fruits frais « maison » (ananas-pomme) q'une vendeuse ambulante propose pour quelques dollars. Le temps de les siroter et le bus arrive. Cool! C'est bien agréable de se faire reconduire, même s'il nous restait peu de chemin à parcourir (3 km), nous savourons ce comfort.

Une bonne douche et me voilà sur la terrasse à vous écrire, bercée par la musique d'un concert organisé autour d'une des deux piscines. C'est sympa d'entendre ce mec chanter avec sa guitare. Je vais réveiller Julien, qui est tombé comme une mouche depuis notre retour, afin qu'on aille prendre un verre et peut-être manger une saucisse ou un steack grillé sur le barbecue.

Le barbecue, la spécialité du pays et nous n'en avons pas encore fait un! Peut-être ce soir sera notre première fois. Quoique l'on fasse ce soir, on vous racontera tout ça demain....



Etapes :
Magnetic Island
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty