Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 17/04/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Mission Beach: bon, on va la voir cette plage?!

Ce matin, je me suis réveillée bougon. « Comme d'habitude », diront certains d'entre vous!!! Mais cette fois, j'ai une « raison ». Ouais, messieurs et dames!

Les trois anglais qui partagent notre chambre (James, Zarina et Alice), et que nous avions déjà croisés dans le YHA de Cairns, m'ont un peu fait chier. Je sais, c'est vulgaire et je ne devrais pas l'écrire dans ce blog mais c'est la vérité!!! Zarina et son copain sont plutôt sympas. Alice, quant à elle, est, à mon sens, une emmerdeuse (« Oh lalala, comme elle écrit aujourd'hui! »). C'est du genre je parle super fort tout le temps, je donne mes instructions, je te connais quand ça m'arrange etc... Bref, comme il y a de l'espace, je ne me suis jamais trop arrêtée ni n'ai trop relevé tout cela jusqu'à cette nuit.

Bah oui, j'ai découvert que ces trois jeunes gens formaient une sorte de trio. Bon, je dis ça mais je ne suis pas certaine à 100% (Julien dit que James est gay...). Bref, toujours est il, que cette nuit, je me suis levée pour aller aux toilettes et j'ai constaté que, monsieur était avec « madame je fais chier » en train de faire des culbuttes dans l'un des lits! Tous les autres (Julien, Daniel et Zarina) dormaient à point fermé sauf eux et moi. Génial, c'est trop super cool! Et au moment où je commence (enfin!) à me rendormir, quelques heures plus tard, monsieur retourne (discrètement!) dans sa couchette superposée comme si de rien n'était (c'est qu'officiellement, il est sensé être avec l'autre....).

Après cette excellente nuit donc, je me suis noyée dans le café pour essayer d'ouvrir mes paupières, ne serait-ce qu'à demi.

Comme je suis un brin enervée, je propose à Julien de partir à la plage à pieds, afin de faire un peu de « sport ». Le temps est toujours aussi menaçant mais là, vraiment, je ne me sens pas de rester toute la journée entre quatre murs.

Nous partons donc en compagnie de Robbie faire une balade de découverte et de détente. Et nous avons bien fait car le temps, E N F I N!, se dégage, pour notre plus grande joie à tous les trois. Nous avons le soleil, la mer et les palmiers. Whaaaaaaaaaaoooooouuuuuuh! Quel pied!

Arrivés en centre-ville (hahaha!Cette bonne blague), nous nous accordons une pause d'une heure en sirotant, en terrasse, de bons jus de fruits bio pressés devant nous. Mmm, c'est trop bon. Les gars ont choisi un mélange pomme/orange et mangue/pomme. Pour ma part, je me suis laissée séduire par le cocktail de jus de légumes: céléri, fenouil, bettrave et carotte. Ca paraît bizarre comme ça mais je vous promets, c'est « 'hachement bon ».

Vers midi la température commence à se faire sentir, vraiment. Même pour un lézard comme moi. Nous sentons bien les rayons du soleil s'enfoncer dans notre peau malgré nos successifs bains de crème solaire. Nous reprenons donc la route dans le sens inverse. Mais, cette fois-ci nous longeons la plage par un sentier qui traverse la forêt. Nous sommes entre la route et la plage, dans un bois marécageux, une sorte de mangrove.

Au bout de trois quart de la route, Bruno (l'argentin-chauffeur) qui nous a déjà croisés une fois alors qu'il ramenait des clients à l'hôtel, revient nous chercher. Rien que nous. Nous sommes tous les trois super contents de le voir, car si nous n'avons marché que 7 km environ, nous avons bien chaud et les mollets gonflent!

Les gars se ruent vers la piscine pour se rafraîchir. Moi, après une longueur, je constate que l'eau est trop froide (« Et la neige, elle est trop molle pour moi !» - dixit Balasko dans Les Bronzés font du ski) et que je préfère de loin lézarder dans un hammac à l'ombre avec un bouquin. Chacun son sport!

Nous nous réhydratons tous les trois ensuite d'une bonne salade accompagnée de riz blanc aux oeufs et au bacon. Je sais, ce n'est pas super original comme dîner, mais on fait avec les moyens du bord car les prix de la superette du coin sont tels et le choix si restreint que la créavité de n'importe quel chef s'en sentirait contrariée!

Vue que ma nuit n'a pas été des meilleures qu'il soit, je laisse très vite les garçons à leur discussions et file sous mon drap. Et cette nuit je devrais bien dormir car les trois compères ont décampé. Même Daniel nous a quitté aux aurores. Un couple d'anglais les succèdent mais ils ont l'air nettement plus discrets et respecteux: youpi!

Après avoir échangé deux mots d'espagnol avec les deux frères argentins Bruno et Franco, je fais ma réverrance et rejoins mon pote, Morphée.



Etapes :
Mission Beach
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty