Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 10/07/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Mission Beach: « Encore vous!? »

Comme prévu, nous sommes arrivés en début d'après-midi aujourd'hui à la TreeHouse de Mission Beach. Harry (le patron), Roger, David et Itaï (clients que nous avions rencontrés lors de notre venue avec Aldine) nous ont tous chaleureusement accueillis.

Nous avons élu résidence dans le dortoir où résident Roger et Steven, des clients de longue durée. Ne sachant pas encore bien ce que nous allons faire pour la suite du voyage, nous décidons de nous poser ici pour une semaine. Au moins.

La semaine s'est écoulée tout à la fois rapidement et tout en douceur. Nous avons été hautement occupés à faire connaissance avec les résidents « permanents » et puis ceux de passage. Ces longues discussions ont été ponctuées de siestes dans les hamacs et de baignades dans la piscine. Bref, des vacances, des vraies. Celles où on ne se soucie pas d'où on sera demain ni ce qu'on fera. Et ça nous a fait un bien fou.

Nous avons fait la connaissance donc d'un tas de personnes ici.

Roger, dont nous vous avions déjà parlé un peu dans nos précédents messages, est le plus « âgés » des résidents. Ayant perdu sa femme il y a quelques années et ses deux filles (jumelles de 19 ans) vivant leur vie à Melbourne, il a entamé il y a quelques mois un tour de l'Australie. Pour voir du pays d'abord mais aussi pour se trouver un petit coin de paradis où il pourrait s'installer. Anglais d'origine, il vit en Australie depuis 30 ans et vient d'entamer, pour la première fois de sa vie, à 60 ans la vie de backpacker. C'est toujours un plaisir de parler avec Roger car il parle distinctement et avec un accent davantage anglais qu'australien. Il est à la fois un peu perché et doux. Atteint de sclérose en plaque, il ne laisse rien paraître de cette douloureuse maladie.

David est de la classe de Roger et a séjourné une quinzaine de jours à la TreeHouse. A l'heure où je vous écris ces mots il a quitté les lieux pour retrouver son boulot de conseiller dans un collège de Sydney. Il nous était tout aussi plaisant de converser avec lui que ça l'est avec Roger. Superbe accent anglais, bien éduqué et cultivé (qualités extrêmement rares par ici!!). Julien et lui ont passé des heures à discuter littérature ensemble; pour leur plus grand plaisir à tous les deux.

Il y a eu Nina aussi. Une finlandaise de 25 ans voyageant toute seule à travers l'Australie. Pour reprendre ses mots, je vous dirais que Nina était tout sauf ce que l'on peut s'imaginer des Finlandais: extravertie, fêtarde sans limite, aimant rire et rencontrer un tas de gens. Elle nous a même raconté qu'elle a rencontré quelques compatriotes en Australie et qu'aucun d'entre eux n'a cru qu'elle était vraiment finlandaise. D'une part parce qu'elle parle très peu sa langue maternelle depuis près de 4 ans - ce qui ne lui facilite pas parfois la communication en finlandais - et d'autre parce que son attitude était tellement méditerranéenne en un sens qu'elle ne pouvait décemment pas appartenir à la patrie nordique. « Gaud, ils ont même cru que je venais de cette région où l'on parle un mixe suédois-finlandais. Genre, comme si j'étais une bouseuse! ». Deux jours avant son départ, je l'ai présentée à deux types qui venaient d'arriver à l'hôtel. Et devinez quoi, c'étaient deux frères finlandais. J'ai pris ma Nina sous le bras et les lui ai présentée en lui disant « à mon sens, ce sont deux gars très sympas, différents de ce que tu m'as raconté sur ton pays...dis-moi ce que tu en penses ». Je les ai un peu obligé à parler en finlandais devant moi afin de me faire une idée de cette langue. Et bien, c'est vraiment une langue très très étrange. On croirait à certains moments entendre des sonorités latines et en même temps ça en est totalement différent. Bref, après une demi heure, je les ai laissés papotter tranquille. J'apprendrais le lendemain qu'ils ont discuté à bâtons rompus toute la nuit. Ils s'entendent trop bien tous les trois. Si bien qu'ils ont pris rendez-vous pour se retrouver quelques jours plus tard dans une autre ville. Nina nous dira le jour de son départ qu'ils viendraient la chercher à l'arrêt de bus et partiraient ensuite en virée. Ca m'a fait super plaisir qu'elle rencontre ces deux mecs (dont évidemment j'ai oublié les prénoms!) qui lui ont fait changé d'avis sur les finlandais qui voyagent à l'étranger!!

Il y a aussi Brandan,19 ans, australiens originaires de l'état du Victoria. Il a été élevé dans une ferme, ce qui en fait un australien typique en un sens. Brandan est un coureur de jupons invétéré et qui a un succès certain avec les nanas qui passent dans l'hôtel. C'est aussi notre chanteur officiel de la météo. En effet, chaque matin, dès que le journal du jour arrive entre nos mains, il prend la guitare et nous chante les prévisions météo du jour. Un grand moment !

Luc, 26 ans, aussi originaire d'une ferme du Victoria, est marié à Sara, une anglaise qui a élu résidence en Australie depuis 6 ans. Ils travaillent tous les deux à l'auberge de jeunesse: Sara fait le ménage de la cuisine et du salon et Luc est la chauffeur à mi-temps de la navette qui nous conduit « au bourg ». Ils sont toujours en compagnie de leur deux chiens: Michka et Khali, toutes les deux super faciles à vivre car très bien dressées.

Nick fait également partie de la bande des résidents de longue durée. C'est un austalien lui aussi, de 21 ans. C'est un fou des Pink Floyd et chaque jour, il essaie de nous en jouer un morceau au petit-déjeuner (après ou avant la séance météo de Brandan). C'est également un très bon joueur d'échecs et il est toujours à la recherche d'un partenaire de jeu. Malgré ses nombreuses sollicitations, ni moi ni Julien ne nous sommes résolus à jouer avec lui: on est vraiment trop minables aux échecs!!! Nick travaille plusieurs soirs par semaine dans l'un des bars du centre de Mission Beach, le Coconut café.

Itaï dit « Jésus », Yakil et Shlomi sont aussi de l'équipe. Ce sont trois israéliens qui voyagent ensemble en van et qui ont décidé de séjourner, eux aussi, pour une durée indéterminée à la TreeHouse. Ils sont tout le temps accompagnés de leur copain d'Hollande, Coon, un petit jeune de 19 ans. Ce sont les meilleurs cuistots que j'ai rencontrés de tout le voyage. Tous les jours, ils s'affairent plusieurs heures en cuisine pour se faire de bons petits plats. Le seul hic: ils laissent un bordel monstreux à chaque fois et bien-sûr ils ne lavent pas leur vaisselle!! Sympas, quoi.

Il y a également un autre israélien, Itaï (encore un !), 23 ans, qui travaille à la ferme de bananes Billy's Farm et également à la TreeHouse, depuis près de 3 mois maintenant.

Ensuite il y a le groupe des anglais qui vient s'ajouter à ce groupe de résidents: Claire et Ricky (vingtaine d'années qui travaillent tous les deux dans un resto de la ville, the Oceania. Ricky est adepte du tricot et on le voit chaque jour progresser dans le tricot d'une écharpe multicolore qu'il fait pour sa douce), Claire et Brian (vingtaine d'années également), David ou « O-D » (la deuxième personne en charge du nettoyage de la cuisine), Dave (ou « technoman »), Duncan (une vingtaine d'années également, peu loquace mais très sympa), Kate et Brian (20 ans, couple qui travaille dans la même ferme de bananes que Itaï), Carry (qui bosse dans un resto de Mission Beach), Emily (chez qui j'ai trouvé une certaine ressemblance avec Pegguy la cochonne, mais en brune), Joe et Creg (employés de la TreeHouse et originaires tous les deux du centre de l'Angleterre, le Black Country, où l'anglais qui y est parlé est si particulier, entendez incompréhensible, qu'il est étudié à l'université!). Bon, j'en oublie quelques uns...ceux avec lesquels j'ai le moins d'affinités! Cette bande d'anglais s'entend comme larons en foire et donc quasiment chaque soir ils trouvent une occasion de faire la bringue et de boire comme des trous. Quelle santé!

Voilà, en gros, les personnes que nous cotoyons tous les jours depuis maintenant près de 3 semaines.

Le dortoir étant complet pour le week-end, nous avons migré dans l'une des chambres de l'hôtel. C'est notre premier moment d'intimité depuis trois semaines et ça nous fait un bien fou. Pas de ronflement d'autres personnes dans la pièce, pas de va et vient incessant, en un mot le luxe!

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty