Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 18/05/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Murwillumbah: Mont Warning ou pas?

Ce matin, nous avons reussi à nous tirer du lit à 7h pour constater, après quelques tasses de café, que le temps avait totalement changé depuis hier: nuages bas et gris, l'air est chargé en humidité et on n'aperçoit plus le sommet du volcan. Tassie nous confirme que ce n'est pas une journée idéale pour partir à l'ascension du Mont Warning. « Comme nous sommes là jusqu'à lundi matin, on verra ça demain! »

Du coup, nous sommes partis visiter la ville de Murwillumbah (prononcez Mourwiloumbâ). Cette petite ville de 9 000 habitants est entourée par des champs de canne à sucre, des champs pour faire paitre les vaches et de petites montagnes. En effet, il y a quelques 20 millions d'années le volcan Mont Warning (nom donné par le Capitaine Cook) ou Wollumbin (nom aborigène qui signifie « l'attrapeur de nuages ») recouvrait environ 4 000 km si, si, on a vérifié le chiffre!). Murwillumbah est donc une des villes construites dans l'ancien cratère. Il suffit d'étudier une carte des lieux pour voir en un instant l'immense cratère qu'il reste même si une partie est aujourd'hui enfouie sous l'océan qui se trouve à environ 100 km d'ici!!!

La ville, même si elle n'a rien de particulier, a beaucoup de charme. Enfin si, elle a quelque chose de particulier mais cela ne se voit pas dans les rues. La ville gère le plus important concours de peinture au monde, après le Doug Moran National Portrait Prize. Le premier prix est un joli chèque de 100 000 dollars australiens. On trouve donc à Murwillumbah deux galleries d'art et un musée. Tous les trois sont gratuits.

Après quelques emplettes et une balade dans la ville, nous avons rejoint l'auberge de jeunesse et fait la connaissance de Rebeca, une jeune allemande qui voyage toute seule ainsi que deux jeunes gars venus de Suède, d'une ventaine d'années.

C'est également à cette occasion que nous avons fait plus ample connaissance avec Andrew. Cet australien était complètement perché. Après avoir proposé à tous ceux qui le souhaitaient de fumer un pétard d'herbe de sa production personnelle, il a vanté les mérites des herbes aromatiques. « Parce que tu comprends, il faut que j'arrête de fumer de l'herbe parce que je vais devoir travailler et pour m'aider à arrêter je m'aide des herbes aromatiques ». Sur ce, il sort un bouquin expliquant les vertus des aromates et me dit que le basilic c'est bon pour la santé. Je comprends alors qu'il ne le mange pas mais le fume!! Ce mec fume des herbes de provence et du basilic!!! « Heu, tu sais Andrew, si tu les manges, je suis sûre que c'est meilleur! ». Andrew ne nous a jamais vraiment dit ce qu'il faisait comme profession. Nous avons juste compris qu'il suivait des stages un peu partout dans le pays, qu'un de ces quatre il allait bosser et qu'il avait quitté la maison qu'il louait dans les environs.

La seule chose qui semblait le sortir de sa torpeur était son livre, non pas sur les aromates, mais sur l'histoire géologique de l'Australie. Dans quelle partie du pays il y avait avant de l'eau, des forêts, des mines...Il dépliait à qui le voulait une carte qu'il avait couverte de nombreux cercles, de tirets ou de traits. Il expliquait ainsi les mouvements géologiques, la position et les choix environnementaux du gouvernement contre lequel il rageait violemment. Je crois que c'est le seul sujet qui l'animait vraiment même si très souvent cela se soldait par un monologue car aucune de nos interventions ne lui faisait dévier d'un iota de son discours. Andrew est, je pense, le premier vrai baba cool, défoncé à toutes les herbes du jardin que nous ayons rencontré. Un phénomène.

Plus tard, les deux compatriotes français – Laurent et Eric - ainsi qu'Andrew ont repris la route, si bien que nous sommes toujours 6 dans l'hôtel. On hallucine un peu: c'est comme à la maison!

Nous sommes loin du rush des villes balnéaires que nous avons déjà traversées et l'ambiance intime qui règne ici nous fait à tous un bien fou. En plus, nous sommes gâtés car les gens qui passent ici sont vraiment, tous à leur manière, hyper décontractés et matures donc les échanges sont drôles et instructifs pour tous.



Etapes :
Murwillumbah
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty