Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 09/05/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Noosa: balade dans le parc national de Noosa

Ce matin, on s'est levé plus tard qu'à l'accoutumée. Papi et mamie ont du, en effet, récupérer de leur soirée de la veille.

Comme convenu avec notre ami japonais Ken, nous nous sommes retrouvés en début de soirée dans la cuisine de l'hôtel afin de dîner ensemble. Malgré nos propositions répétées pour mettre la main à la pâte lors de la préparation de notre festin, Ken a souhaité tout faire lui-même. Et le résultat nous a très agréablement surpris.

Ken, en plus de s'être « battu» dans la cuisine pour un peu d'espace et quelques ustensiles avec les surfeurs affamés qui avaient investi les lieux, il a mis les petits plats dans les grands en nous cuisinant des légumes chop-suey, une magnifique pièce de boeuf grillée pour chacun d'entre nous et du riz gluant à la japonaise. Whaouh, nous étions sur le cul et très touchés par son geste. D'autant que cuisiner ici relève vraiment d'un sport tant l'espace est petit par rapport au nombre de résidents.

A notre table s'est joint un autre Ken, retraité anglais faisant lui aussi sa crise d'adolescent tardive, ainsi que Lorenz, un jeune allemand de 20 ans et un autre allemand dont j'ai oublié le nom (!?). Nous avons discuté jusqu'à ce qu'une nana du personnel nous mette à la porte à 23h, heure de fermeture de la cuisine. Ken (le japonais), Lorenz, Julien et moi nous sommes donc exilés dans la petite cours intérieure de l'hôtel, seul endroit où nous pouvions continuer à papoter. Nous y avons fait la connaissance d'un anglais, Ben. Tout ce beau petit monde a rigolé jusqu'à 1h du matin, jusqu'à ce que personne n'en puisse plus!

Nous voilà donc mercredi matin, 11h, debout mais pas encore bien réveillés. En plus, on est en retard pour le rendez-vous que nous nous étions donnés la veille avec Ken. La nuit dernière, il a décidé, en effet, de décaler son départ de Noosa d'une journée. Et nous devions le retrouver pour le petit-déjeuner vers 9h ce matin afin de partir ensemble pour une balade dans le parc national de Noosa... « Bon, bah là c'est râté! La honte... »

Nous partons donc tous les deux en direction du parc afin de faire une petite marche dans la nature. Evidemment, nous croiserons Ken en chemin qui était en bonne compagnie « ouf, il ne nous a pas attendu... ».

Le parc national de Noosa propose différents itinéraires de randonnées aux marcheurs. Julien et moi décidons de faire celui qui longe la côté afin de découvrir les plages de cette partie de la ville: Little Cove, Tea Tree Bay, Dolphin Point, Granite Bay, Winch Cove, Picnic Cove, Hell's Gate et Alexandria Bay. Et nous n'avons pas été déçus car elles sont absolument sublimes. Arrivés à la plage de nudistes d'Alexandria Bay, nous avons décidé de récupérer un autre itinéraire afin de rentrer. Nous reviendrons donc par la forêt qui, même si elle est totalement différente des forêts humides du Nord, est très jolie. Le calme qui y règne nous a vraiment fait un bien fou.

De retour à notre point de départ, après environ 8 km de marche, nous avons été accueillis par un iguane local et un Kookaboorra (vous savez, l'oiseau de malheur). Nous en avons profité pour les photographier pour vous.

Afin de nous rafraîchir de notre belle balade, nous avons fait un arrêt à la plage de Little Cove où nous nous sommes amusés dans de gros rouleaux. On a tout de suite mieux compris pourquoi cette ville est un lieu de prédilection pour le surf car les vagues, sans être énormes, sont déjà bien intéressantes !

Comme nous sommes en forme et que nous ne souhaitons pas nous battre à la cuisine ce soir pour la tambouille, nous décidons de sortir dîner au restaurant. Nous avons très envie depuis plusieurs jours de manger du bon poisson frais mais, hélas, la plupart des restaurants le proposent frit et les plateaux de fruits de mer sont tout sauf appétissants (beaucoup de friture là aussi) ...tant pis, on va donc suivre le conseil du guide Lonely Planet en allant nous installer au Berardo's, un restaurant plusieurs fois récompensé pour la qualité de sa cuisine.

Bon, c'est un restaurant gastronomique donc on s'attend à casser la tirelire mais comme nous n'avons pas célébré « nos 5 ans » au mois de mars, nous avons décidé de le célébrer comme il se doit ici. Et sincèrement, on n'a pas regretté un seul instant notre choix: le décors est très simple mais accueillant, le barman néo-zélandais et la serveuse charmantissimes, les vins et les cocktails sont à la hauteur des plats délicieux et très fins qui nous ont été servis. On a pu manger des poissons sauvages de la région et des crustacés, en nous délectant à chaque bouchée. Nous sommes repartis en forme mais surtout ravis de notre soirée. « Pour une fois, le guide ne nous a pas menti...c'est vraiment de la cuisine qui est servie ici. Et au final, ce n'est pas si cher.»

A notre retour à l'hôtel, nous avons retrouvé Ken, Ben, Lorenz et Ky (un jeune allemand que nous n'avions pas encore rencontré), assis dans la petite cours intérieure. Après avoir fait la fermeture du bar, nous décidons de partir continuer les festivités dans l'un des deux endroits de la ville encore ouvert après 23h: le Club Rock. Nous partirons sans Ben qui, comme il travaille pour un mois à l'auberge de jeunesse, doit rester pour faire la garde de nuit. « Ne vous en faites pas, demain soir vers 21h, on va faire une fête avec des amis et mon frère, venez nous rejoindre! ».

Nous voilà donc partis français, allemands et japonais, bras dessus-bras dessous, en direction de la boîte R&B de Noosa.

Nous y retrouverons un collègue écossais qui était avec nous sur le bateau lors de notre excursions aux Whitsunday Islands ainsi qu'un français de Montpellier rencontré quelques heures plus tôt et avec lequel je m'accrocherais pour des raisons de politique. Lui, qui s'est présenté comme sans parti politique, s'est révelé être totalement à fond pour Sarkozy « Il faut nettoyer la France de la racaille et faire repartir l'économie. Y en a marre de tous ces cons qui se mettent en grève pour un oui ou pour un non et qui passent leur temps à se plaindre... » Inutile de vous dire que la conversation a vité dégénéré entre nous.

Heureusement, Ken est arrivé à mon secours et a mis fin à tout ça en nous faisant des démonstrations de Kata. Il est, en effet, ceinture noire de karaté...

Comme la musique était vraiment nulle et, comme souvent, beaucoup trop forte, que l'odeur intenable qui régnait dans cette boîte non fumeur laissait penser que des orgies avaient lieu chaque soir après la fermeture, nous nous sommes éclipsés vers 2 heures.

Bon, je dois reconnaître que je n'aurais jamais du me forcer à boire quelques gorgées de la bière qui m'a été offerte par Ken...Il ne savait pas que j'y étais allérgique et moi, je ne me voyais pas la lui refuser... bon, ça se confirme: je suis toujours bel et bien allérgique à la bière, même deux gorgées!!!

« La prochaine fois, Gaud, dis-le gentillement mais ne te rends pas malade », « Je le sais bien mais j'en ai marre de ne jamais pouvoir faire la fête ici. Ils ne boivent que ça et les gens te l'offrent toujours de bon coeur... ». M'enfin, soyez rassurés, je n'ai pas été malade à en mourir. Il faut juste que je ne boive pas de bière, du tout.



Etapes :
Noosa Heads
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty