Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 17/06/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Sydney: à la découverte de l'Opéra


Bon, le temps ne s'arrange guère ici...toujours aussi humide! Nous sommes donc à l'affût de bons plans à faire en intérieur car le temps ne se prête désepéremment pas aux activités en plein air.

C'est ainsi que nous avons découvert que Sydney organisait actuellement son Festival du film. Nous nous sommes donc procurés le programme afin de pouvoir occuper nos journées d'hiver.

Notre sélection de films en main, nous nous sommes donc rendus dans l'un des cinémas participant au festival afin d'acheter nos places. Première déception lorsque nous arrivons au guichet: il n'y a plus de billets à vendre pour la plupart des films que nous voulions voir: Black Sheep et Paprika, entre autre. Le festival faisant une restrospective sur John Huston, nous décidons de nous contenter de revoir et de découvrir des films de ce grand Monsieur.

Le programme nous indiquant qu'un documentaire sur John Huston était diffusé aujourd'hui, nous décidons de nous y rendre. « Avec ce temps de chien, nous n'avons rien à perdre! »

L'entrée étant gratuite, nous nous installons dans une salle remplie de chaises, ce qui nous surpend un peu. Sur la scène, nous apercevons un canapé et un micro. Nous comprenons rapidement qu'il n'est en fait pas du tout question de voir un documentaire sur John Huston mais d'assister à un débat...Nous filons donc rapidement vers la sortie avant que les bavardages futiles de mecs qui n'ont jamais rencontré le réalisateur ne commencent.

Malgré la météo déplorable, nous décidons de nous rendre à Circular Quay afin de découvrir, au crépuscule, l'Opéra de Sydney. Même de nuit et sous la pluie, cela nous fait une sacrée impression de nous retrouver au pied de ce « coquillage géant ».

L'Opéra de Sydney a été construit par l'architecte danois Jon Utzon. La constuction de ce grand coquillage (dont le toit est fait de plus d' 1 million de tuiles en céramique) a débuté en 1959 après qu'Utzon remporta le concours international. Le budget initial prévoyait une enveloppe de 7 millions de dollars pour la réalisation du projet.

La construction fût très rapidement ponctuée par une succession de retards, de querelles, de dépassements de budget et de batailles politiques qui conduiront au départ d'Utzon en 1966. Il abandonna ainsi à un consortium d'architectes un projet estimé à 102 millions de dollars. Les travaux ne s'achèveront qu'en 1973, sans lui. Au final, l'architecte danois ne verra jamais son oeuvre finalisée, devenue depuis le symbole de Sydney et d'une certaine façon de l'Australie. J'ai trouvé l'histoire un brin tristounette...

Afin de nous réchauffer de notre balade, nous faisons une pause dans un bar très particulier. Il est, en effet, composé de deux espaces: l'un, ressemble à un bar normal et l'autre est fait de glace (même les verres!). Pour y accéder, le personnel du bar remet aux clients des mouffles et des anoraks et leur conseille de ne pas rester plus de 20 minutes car la température est de -5°! Comme nous avons eu suffisamment froid pour la journée, nous nous accoudons au bar du rez-de-chaussée afin de déguster, dans la chaleur, un verre d'une des excellentes vodkas du monde entier qui y sont servies.

Grâce aux bons soins du barman italien, nous découvrons deux excellentes vodkas russes. Et nous apprenons, par la même, que la vodka française (bah, oui, il paraît que l'on en produit) est plutôt bonne. Malgé sa proposition de dégustation, nous déclinons avec un sourire son offre: « on sait faire du vin et des eaux-de-vie mais pour la vodka, selon nous, ce sont les russes ou les polonais les maîtres »! Au moment de partir, le barman nous indique que chaque mardi, le bar propose toutes ses vodkas pour 5 dollars seulement le verre. "C'est un bon plan à savoir, on y retournera peut-être avec Loren et Lizzy, ça les fera marrer".



Etapes :
Sydney
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty