Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 22/06/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Sydney: on change de crèmerie, encore!

Ce matin, dès le réveil, Julien a craqué. Cela fait plusieurs nuits, en effet, que nous dormons très mal et notamment à cause du froid. Bien que se soit l'hiver dans cette partie-ci du pays, personne n'a jamais vu en temps aussi pourri. C'est bien simple, ils n'avaient jamais vu autant de flotte de toute leur vie et depuis deux semaines c'est le déluge, quasiment sans discontinuer. Et si ce n'était qu'une question d'eau, nous ne nous plaindrions pas trop mais en plus il fait froid!

Dire que tout le monde nous vantait les joies de Sydney, même l'hiver, avec ses températures douces! Rien que des mensonges tout ça!

Notre nouvel hôtel de backpackers se révèle donc, au final, être aussi froid et dépourvu d'équipement de chauffage que notre précédente adresse. Comme presque toutes les adresses de la ville d'ailleurs. Quand on n'a jamais de basses températures, pourquoi s'encombrer d'un chauffage me direz-vous?!

Mais là, en plus du froid, nous avons du passer la nuit au rythme de l'ouverture et de la fermeture des deux portes d'entrée qui se trouvaient juste au-dessus de notre chambre. Et, évidemment, elles n'ont pas cessé d'être claquées de toute la nuit au gré des vas-et-viens des clients. A chaque fois qu'une des portes se claquait, la fenêtre et la porte de notre chambre vibraient en coeur. Même avec mes boules quiés vissés dans les oreilles je n'ai pas échappé à cette symphonie de portes en Ut majeur. La galère.

Du coup, à 10h, Julien avait fait son sac et était à la réception pour notifier notre départ. A la question du réceptionniste « mais pourquoi partez-vous? », Julien a répondu « raisons personnelles » de but en blanc pour ne pas lui arracher la tête. Le pauvre gars, il n'y était pour rien mais vous connaissez le juju, le matin au réveil, il est à prendre avec des pincettes.

Pendant ce temps, je m'activais au téléphone pour nous trouver une chambre « convenable ». Entendez, une chambre double avec chauffage et au calme. Pas évident. Entre les lieux complets et les lieux dépourvus de l'un ou de l'autre de ces deux critères, le choix s'est vite restreint.

« Gaud, si les auberges de jeunesse ne connaissent pas le chauffage, c'est leur problème mais moi je veux dormir, dans une bonne literie, avec du chauffage et dans le calme. Là, il y en a marre. »

Finalement, à midi, nous étions à la réception du Four Seasons Hotel qui se trouve sur Georges Street, tout près de Circular Quay et de l'Opéra. Nous voilà donc installés pour 3 jours dans l'une des chambres doubles du palace, à vivre la grande vie de château. De toute façon, puisqu'il fait moche et que l'on ne peut rien voir de la ville, autant être en intérieur dans un endroit confortable, non? Bon, il faut tout de même dire que, même si nous nous offrons un peu de luxe, cela reste raisonnable car l'hôtel propose des formules week-end avantageuses, incluant le petit-déjeuner en buffet. Même si c'est un peu une folie, entre nous, ça fait un bien fou d'être posé dans un endroit confortable. Et avec du chauffage!!!!

Après avoir fait le tour des lieux, nous sommes partis faire les boutiques afin de me trouver un pantalon. En effet, depuis que nous voyageons, j'ai du me séparer de 3 de mes pantalons (détruits par l'humidité ou les machines à laver locales ou encore par la terre rouge indélibile) et je me suis donc retouvée ce matin avec deux joggings et rien d'autre. Comme le temps est toujours aussi pourri, nous allions l'utile à l'agréable et partons bras dessus-bras dessous faire les soldes.

Une fois mon jean acheté, nous nous sommes installés dans notre cantine coréenne préférée afin de nous restaurer avant de rejoindre Lizzy et Loren. Ce soir, en effet, Lizzy et quelques uns de ses collègues de classe exposent leur travail (=peintures) en guise de clotûre de leur année d'étude d'art.

Lors de sa soirée la semaine dernière, Lizzy nous avait remis un petit bout de papier avec les coordonnées de l'exposition. Mais, comme nous étions rentrés totalement trempés, mouillés et bons à essorer de cette soirée nous avons malencontreusement égaré le sésame.

Persuadés d'y avoir lu l'adresse du MCA (Museum of Contemporary Art), nous nous sommes dirigés, avec un peu de retard, vers Circular Quay où se trouve ce musée. Après avoir fait 3 tours du bâtiment, nous nous sommes décidés à appeler, penauds, Loren afin qu'elle nous explique comment y entrer. Et c'est là que nous avons appris que l'exposition avait lieu au RCA, dans le quartier de Balmain, à l'autre bout de la ville!

L'exposition fermant à 20h, nous arrêtons un taxi afin qu'il nous conduise dare-dare au rendez-vous. Chanceux nous fûmes puisqu'en 15 minutes nous avions traversé la ville et rejoint le quartier de Balmain. Le seul hic: une fois sur place, impossible de trouver le bâtiment où avait lieu l'exposition! Après s'être appelés au moins 15 fois, Loren et sa soeur jumelle sont gentillement venues nous chercher en voiture à un endroit donné. Et là, nous avons compris que jamais nous n'aurions trouvé le lieu sans elles. En effet, il fallait que nous trouvions un parc - quasiment impossible à repérer de nuit car planqué derrière un haut mur en briques-, puis le traverser afin de nous rendre dans l'ancien hôpital psychiatrique qui s'y trouve et où se tenaient les festivités. Facile!

Nous sommes arrivés à 20h, « fashionably late » comme diront les filles, désolés pour le retard et à la fois éberlués par l'endroit où nous nous trouvions et que nous cherchions depuis près de 2 heures!

Les expositions se tenaient dans les diverses bâtiments en pierre de cet ancien hôpital, eux-mêmes ouverts sur une grande cours intérieure et une petite chapelle.

Nous avons eu le plaisir d'y découvrir les dessins de Lizzy. Et nous avons été agréablement surpris car non seulement son travail ne ressemblait pas du tout à ce que nous connaissons d'elle mais, en plus, nous y avons été profondément sensibles. En fait, elle reproduit des portraits de personnes en utilisant de la glue colorée. Les portraits sont donc un ensemble de lignes et de tâches qui, au prime abord, paraissent totalement confuses et sans but. Mais au final, on y reconnaît les personnes. C'était le cas pour le portrait qu'elle a réalisé de Richard, l'australien que nous avions rencontré à sa soirée.

Richard, qui était également de la partie, nous a montré son oeuvre dans un genre beaucoup plus abstrait: une pièce peinte en noir et blanc, des murs au plafond, à l'aide de pochoirs aux formes géométriques. Richard était le seul artiste de la soirée qui ne pouvait pas remporter son « oeuvre » à la maison et qui était même obligé de le faire disparaître dès le lendemain en recouvrant le tout de peinture blanche. « Mais, Gaud, c'est ça le vrai art ».

Bien que nous sommes arrivés très tard, nous avons eu le temps de boire un verre dans cet ancien hôpital reconverti en galerie d'art et de discuter un peu avec les personnes présentes. Malgré la température extérieure, tous les australiens étaient dehors à boire le coup alors que je me congelais sur place. Heureusement, le gardien des lieux est venu à mon secours et nous a tous mis à la porte une demi heure plus tard, m'évitant ainsi d'attraper une pneumonie!

Après avoir suivi Lizzy, Richard et d'autres de leurs amis dans un des pubs du quartier de Rozelle, contigü au quartier de Balmain, nous sommes rentrés nous coucher, soulagés d'avoir pu, au final, assister à l'exposition de notre pote.



Etapes :
Sydney
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty