Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 24/04/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Townsville ou la « villes-ville »

Comme prévu, nous mettons les bouts ce matin, au final, sans regret.

Pour ceux d'entre vous qui envisageraient de descendre à l'hôtel Magnum on Magnetic (Arkies), voici les quelques points négatifs que nous avons notés.

Tout d'abord, la cuisine collective est absolument minuscule, pas aérée et très mal fournie (deux plaques électriques seulement, un frigidère trop petit pour ceux qui résident en dortoir et donc qui n'en ont pas dans leur chambre, comme c'était le cas pour nous, peu de casseroles et d'ustentiles de cuisine...). De plus, le ménage n'est jamais fait dans la chambre (du moins dans les doubles) le temps de votre séjour (donc au bout de quatre jours même Julien commençait à trouver ça un peu crade...) et les draps ne sont pas changés non plus. Pour le reste, c'est un lieu vraiment très sympa et bien situé sur l'île.

Après avoir salué un opossum qui errait près de la cuisine, nous avons remis les clefs de notre chambre à la réception et sommes montés dans le bus qui nous a conduit à l'embarcadère du ferry.

Comme aujourd'hui je ne suis pas trop dans mon assiette, c'est Julien qui se charge d'appeler depuis la salle d'attente du ferry, un bed and breakfast (Coral Lodge B&B Inn – 32 Hale Street – Tél.: 4771 5512) où nous dormirons les deux prochaines nuits.

A notre arrivée sur le « continent », 25 minutes plus tard, le propriétaire, John, du B&B vient nous chercher en voiture afin de nous éviter une petite marche de 15 minutes. C'est une attention qui nous séduit.

La voiture s'arrête devant une grande maison sur deux niveaux construite au milieu d'un petit jardin tropical. « Ca y est on est arrivé. C'est là! ». Le propriétaire, qui est également plombier de métier, nous fait faire le tour des lieux. Cette maison a environ 100 ans et c'était la résidence du prêtre. A cette époque elle n'avait pas l'étage que nous lui connaissons aujourd'hui. Il y règne une atmosphère très paisible et beaucoup moins impersonnelle que les hôtels dans lesquels nous avons séjournés. Cela vient peut-être du fait qu'elle est entourée par 5 églises!!!

Nous sommes installés dans une chambre double avec TV, frigo et climatisation. Des sanitaires bordent chaque extrémité du couloir: un pour les hommes et un pour les femmes. Une cuisine bien équipée est mise à la disposition des résidents. Bref, pour 10 dollars de plus par nuit (environ 6 euros) que l'hôtel précédent, nous avons une maison super propre et quasiment que pour nous (seules 3 chambres sur la quinzaine sont actuellement occupées). Nous ne sommes pas mécontents de la petite perle que nous a trouvée Julien!

Après cette prise de contact avec cette nouvelle adresse, nous partons découvrir la ville. Pour ceux qui ne pigent rien à l'anglais (si, si, je sais qu'il y en a parmi vous!) le nom de la ville Townsville peut-être traduite en français par « villes-ville ». Bah ouais, ils étaient à court d'imagination le jour où ils l'ont baptisée!!! C'est la 2ème ville d'Australie la plus importante par le nombre de militaires qui y sont basés (« c'est bien notre veine, tiens!) et la 2ème ville la plus grande de l'état du Queensland (après Brisbane). Le propriétaire nous dit qu'il y a environ 200 000 habitants qui y résident.

Comme nous ne savions pas comment visiter la ville d'une façon originale, nous nous sommes arrêtés dans un centre médical afin que je puisse voir un toubib. Bah ouais, j'ai encore un truc! En effet, lorsque nous étions à Mission Beach il y a une semaine, je me suis baignée dans la piscine. La nuit qui a suivi cette baignade j'ai eu de grosses démangeaisons "mal placées". Comme les jours suivants ça allait mieux, je n'y ai plus pensé et depuis que je me suis re-baignée à Magnetic Island. C'est là que les démangeaisons et les brûlures ont reprises. Mais cette fois-ci plus fortes et tenaces. Etant sur une toute petite île, nous avons attendu d'être en ville pour consulter. Et nous sommes tombés sur ce centre médical en sortant du B&B. « Gaud, on n'attend pas que ça empire et que l'on soit au milieu du désert. Imagine si on doit te faire rapatrier en avion. On y va maintenant !». Inutile de vous dire combien ça me faisait rager de perdre du temps et de l'argent à cause d'une infection vaginale. Mais bon, Julien a raison...

Nous nous sommes donc présentés à l'accueil. La jeune femme, après avoir pris mon nom, prénom et date de naissance, nous a dit qu'un médecin me recevrait dans quelques minutes. 15 minutes plus tard j'étais examinée par un médecin originaire d'Afrique du Sud. Très gentil et efficace. Il m'a conseillé de faire un test d'urine afin de s'assurer que je n'ai pas contracté de « mauvais microbe ». Le souci c'est que les résultats ne pourront m'être donnés que vendredi. Sachant qu'il faut 2 jours pour obtenir les résultats et que demain est un jour férié, il n'y a pas vraiment d'autre choix. « Tant pis, Gaud, on restera une nuit supplémentaire ». Je remets mon flacon au laboratoire, paie et m'en vais avec ma prescription de médicaments sous le bras. Direction la pharmacie pour acheter « mes drogues » (médicaments en anglais se dit drugs...). Tout cela est bouclé en 1h15 de temps et nous a coûté, au total, environ 180 dollars (environ 95 euros qui sont couverts par notre assurance voyage-santé, Globe Parnter).

Après cette promenade au coeur du système médical australien (une fois de plus efficace et professionnel), nous décidons de faire le tour de la ville, pour de vrai!

Ce sera chose faite en presque 2 heures 30. C'est une petite ville !! Nous avons vu la Marina et le front de mer (les poumons de la ville), la rue piétonne avec ses commerces, le centre commercial et sommes passés devant la piscine (gratuite et ouverte 24h/24), les musées et le cinéma.

Afin de nous en garder un peu pour les jours à venir, nous nous réservons l'ascencion du Castle Hill, le rocher rouge de 290 mètres qui domine la ville et la balade le long de la rivière Ross Creek. Ce qui est certain c'est que, si ce n'étaient pas pour des raisons médicales, nous ne resterions pas une semaine ici. Non pas que se soit moche, au contraire, mais sans possibilité de me baigner pour les 3-4 jours à venir, je suis donc privée de plage (ici, elle est protégée par des filets anti-méduses), de piscine ou de snorkelling (plongée avec des palmes et un tuba), en gros les activités locales. Mais bon, je nous fais confiance, on trouvera bien de quoi nous occuper d'ici vendredi!

Allez, ce n'est pas que je m'ennuie mais « mamie » va aller prendre ses pilules et elle va se coucher. C'est qu'elle est fatiguée! Et demain on doit être au garde à vous pour le défilé militaire. Non, je déconne! On fera la grasse matinée pendant que d'autres marchent au pas de l'oie.



Etapes :
Townsville
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty