Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  gaud-et-julien  Nom  chez les kangourous
 Age  30  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an ou plus
 Date de départ  04/04/2007   Note: 4,3/5 - 30 vote(s).
 Description : Passer l'annee de nos 30 ans a l'autre bout du monde...

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de gaud-et-julien ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 01/05/2007
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Whitsunday Islands: le début du calvaire

Nous sommes tous tirés du lit à 6h00 pour le petit-déjeuner. Et c'est plutôt marrant de voir les têtes de chacun. Personne n'a dormi ou très peu. Difficile de s'habituer aux mouvements du bateau et à tous les petits bruits.

Le programme de la matinée nous est alors présenté: les plongeurs confirmés (au nombre de deux) vont partir en premier à 7h00 et suivront ensuite les personnes qui vont faire du snorkelling. Ensuite trois groupes de quatre personnes partiront pour une plongée d'initiation avec Dave.

Nous resterons environ 30 minutes dans l'eau - équipés de tuba, de palmes et de lunettes de plongées - à regarder les poissons et les coraux colorés.

Le zodiaque arrive ensuite et le chauffeur nous dit « hé! la French Connection, c'est à vous! ». Et oui, nous faisons partie du premier groupe qui va plonger. Nous y allons en compagnie du couple allemand qui partage notre cabine.

Moi, je ne comprends pas très bien ce qui m'arrive. En 5 minutes je suis arnachée avec du matériel de pro qui pèse un poids dingue et je me retrouve, de nouveau, au bord du zodiaque à plonger. Je suis toute émue mais également un peu déroutée: ça va trop vite pour moi.

Nous resterons environ 25-30 minutes sous l'eau et atteindrons les 7 mètres de profondeur. Dave, qui ne me sent pas très détendue, me tiendra pendant toute la durée de la plongée ainsi que notre collocataire allemande. Les garçons, quant à eux, sont dans leur élément et se font rappeler à l'ordre une ou deux fois car ils descendent trop profond. Ca me fait très plaisir de voir que Julien est dans son élément. On a l'impression qu'il a fait ça toute sa vie.

Le zodiaque nous ramène ensuite à bord du Kiana où je peine à me hisser avec tout mon arnachement, ce qui fait bien rire tout le monde: le retour aux lois de la gravité n'est pas évident lorsque l'on porte 15 kilos sur le dos et que l'on est trempé!

C'est là aussi que le calvaire va commencer pour moi, hélas. J'ai la tête qui tourne au point que je crains de m'évanouir, je suis frigorifiée, j'ai l'estomac dans les talons et je suis prise d'une migraine violente. Je me fais discrète pendant quelques heures. Mais malgré mes efforts pour me réchauffer et me reposer rien n'y fera. Je suis condamnée à rester sur le bateau toute la journée. Je suis verte de rage...et même verte tout court.

Un seul point positif malgré tout, j'ai vaincu mon angoisse de plonger. En effet, lors d'un voyage au Kenya j'avais fait une initiation avec des bouteilles mais je n'avais pas réussi à respirer par la bouche ni même à rester calme sous l'eau. Cette fois-ci, j'ai vaincu mon appréhension avec succès. C'est un grand pas pour la petite gaudinette.

Une fois que chaque groupe a eu fini son baptême, le bateau a mis les voiles vers un endroit du reef très particulier d'où il est possible, de nouveau, de plonger (les deux options nous sont proposées, le snorkelling étant gratuit et la 2ème plongée payante). Les deux heures de bateau pour nous y amener se transforment en cauchemard pour moi.

Il semblerait, en effet, qu'en plus du coup de froid dans l'eau, j'ai le mal de mer. Hélas, il est trop tard pour prendre des médicaments adaptés, je dois donc prendre mon mal en patience. Alors que je vais m'allonger dans ma cabine, je me fais hurler dessus par Paul, le cuistot « qui m'interdit formellement de rester allongée ». Je me confonds en excuses en essayant de lui faire comprendre que je ne tiens pas debout. Rien n'y fait. Julien descendra une minute plus tard en me disant que le skipper nous menace d'appeler les secours par hélicopthère pour me faire évacuer, à nos frais, si je ne reviens pas immédiatement sur le pont. Ca me fout hors de moi. Déjà que j'ai signé 25 décharges les dégageant de toutes responsabilités, que je suis malade comme un chien et, au passage, dégoutée d'êre dans cet état, on me menace maintenant! Je suis tellement mal que je ferme ma gueule mais je n'avale pas vraiment la pilule. Ils sont persuadés que je suis déshydratée et moi, je sais bien que non. J'ai déjà bu mes 2 litres d'eau ce matin et les symptômes sont ceux d'un coup de froid, et, éventuellement du mal de mer. M'enfin, j'ai juste le droit de la fermer et de rester assise sur le pont où il n'y a, évidemment, pas d'ombre! Logique, lorsqu'on est en « état de désydratation intense » comme ils voulaient me le faire gober!

Julien et les autres replongeront 2 fois dans l'après-midi afin de découvrir un endroit magnifique de la grande barrière de corail alors que je tenterais veinement de me réchauffer et de tenir debout. Du pont, j'aperçois malgré tout d'énormes poissons multicolores venus me saluer.

Je suis furieuse et déprimée de voir tout le monde hyper bien et heureux et je commence à me demander pourquoi je me suis engagée pour 3 jours sur un bateau. « Gaud qu'est ce que tu fous là? ». Moi, j'étais convaincue que ça se passerait bien. D'ailleurs, je ne m'étais même pas poser la question... Visiblement, mon corps me dit tout autre chose.

Je suis donc allée me coucher directement après le dîner (bah oui, ils m'ont forcée à manger car je n'avais rien avalé depuis le matin...ce qui, au passage, m'a rendue encore plus malade...) avec l'accord de l'équipage (« ça va là, je peux m'allonger, vous n'allez pas appeler l'armée et police secours!? ») pour essayer de récupérer un maximum de force pour demain.

Je refuse de partir de la grande barrière de corail sans avoir pu y plonger. Demain, c'est donc ma dernière chance. Croisons les doigts, demain, ça ira mieux.



Etapes :
Whitsunday Island
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire

Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty